Week-end Polar chez Lacoste : Philippe Lauga se dévoile avant le 28 septembre…

Philippe Lauga

Philippe Lauga sera notre invité le 28 septembre

à l’occasion du Week-end Polar chez Lacoste.


Il nous tenait à cœur de vous le faire découvrir avant le jour J,

Philippe s’est prêté au jeu de nos questions-réponses.

Bonne lecture…

1/ Quel livre auriez-vous aimé écrire ?
Difficile à dire. Cela revient à demander quel est mon livre préféré. Il n’y en a pas un en particulier. Il y en a eu plusieurs, tout au long de ma vie. Souvent, il y a des phrases, des chapitres que je trouve beaux, qui me touchent au plus profond de moi et je me dis alors « J’aurais bien aimé écrire ça », mais il n’y a pas un livre en particulier. Il existe des millions de livres extraordinaires. La majorité je ne les lirai jamais. Certains sont de grands classiques, mais il en existe probablement de très beaux bien que bien moins connus.
 
2/ Y a-t-il un personnage de roman qui a bouleversé votre vie ?
Probablement plusieurs m’ont touché ou fait rêver. De là à bouleverser ma vie, sans doute pas. J’ai plutôt des souvenirs d’enfance, des personnages de romans d’aventures qui m’ont donné envie de lire et de voyager comme Alec Ramsey de Walter Farley, Michel de Georges Bayard, Des personnages de Jules Vernes ou d’autres encore, qui ont traversé les mers et vécu des histoires extraordinaires. Tintin et Haddock peut-être? Mais il ne sont pas des personnages de roman.
 
3/ Existe-t-il un livre qui ait changé votre vie ? et si oui, lequel ?
Oui. Nuit Tragique à la Feria. Je dis cela sans prétention mais dès le moment où on a la chance d’être édité, on n’est plus tout à fait le même. Depuis le mois de juin et la sortie de mon premier polar chez Cairn, je me sens différent. J’ai réussi à mener à son terme l’un de mes rêves. Je n’y suis parvenu ni avec la musique, ni avec la peinture par manque de confiance. Et là, j’ai franchi un cap. Ce n’est pas rien. Ma vie s’articule maintenant autour de rendez-vous passionnants comme « Rencontre Polar à mont de Marsan », c’est vraiment génial. Il y a ensuite beaucoup d’auteurs qui m’ont donné envie d’écrire et plus particulièrement des polars et des romans d’aventure : Simenon, Boileau et Narcejac, Conrad, Mankell arrivent parmi les premiers…
 
4/ Dans quel livre aimeriez-vous vivre ?
Je ne sais pas. J’aurais aimé m’introduire dans beaucoup de ceux que j’ai lus.
Tout dépend de mon état d’esprit, de mes envie, de mes rêves ou mes fantasmes.
 
5/ « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » Lamartine…
Existe-t-il une personne, une chose, une réalité sans qui plus rien n’aurait raison d’être si elle n’était plus là ?
Voilà une question bien difficile. Ma réponse sera forcément au départ très banale.
Ma famille, mes enfants, la mer et les navires qui y tracent leurs routes, la musique, pas toutes les musiques.
Beaucoup de personnes ont rempli ma vie
de bonheur et ont fait de moi qui je suis.
Mais en réalité, ma seule raison d’être est très égoïstement ma propre vie.
 
6/ Quelques mots sur les projets à venir...
D’un point de vue littéraire, la sortie du prochain opus des enquêtes de Sanlucar.
Une histoire bien différente de Nuit Tragique à la Feria qui mélangera enquête policière, drame familial, vengeance, aventure maritime et passion amoureuse.
Un peu tous les ingrédients qui animent ma vie.
 
Auteur : Philippe Lauga
Titre : Nuit tragique à la feria
Editeur : Caïrn

nuit-tragique-a-la-feria