Week-end Polar chez Lacoste : Raphaël Grangier se dévoile avant le 28 septembre…

68755295_2396310110690776_8024873876901068800_n

Raphaël Grangier sera notre invité le 28 septembre

à l’occasion du Week-end Polar chez Lacoste.


Il nous tenait à cœur de vous le faire découvrir avant le jour J,

Raphaël s’est prêté au jeu de nos questions-réponses.

Bonne lecture…

1/ Quel livre auriez-vous aimé écrire ?
Sans conteste « Le grand secret » de Barjavel.

Une imagination folle que l’on qualifierait peut-être aujourd’hui de complotiste. Dingue quand même cette dystopie.

Car s’il s’agit d’un roman de science-fiction, observons-le sous un autre angle…

Et si cela pouvait un jour se produire, avec toutes les recherches génétiques que l’homme fait. À jouer avec Nature, elle pourrait se retourner contre son observateur…

Et si cela arrivait, imaginons tous les problèmes majeurs que cela engendrerait…Famine, surpopulation, prolifération des violences…

Pour ne citerque ça !
2/  Y a-t-il un personnage de roman qui a bouleversé votre vie ?
—Robinson ! Ce naufragé devenu un brin barjo ! Mais quel génie créatif…

Et c’est (pas seulement) surement lui qui m’a davantage donné envie d’inventer, de créer et d’imaginer…

3/ Existe-t-il un livre qui ait changé votre vie ? et si oui, lequel ?
Changé ma vie est un peu gros comme expression…Qui y a apporté une certaine modification en revanche, oui.

Il s’agit de « Carnets d’esprits -Prypiat, l’autre histoire de Tchernobyl » de Philippe Nonie (ed. Harmattan).

Ce roman m’a fait échanger avec l’auteur, m’a fait le rencontrer et m’a, à sa façon,

fait entrer (un petit peu) dans le monde de ceux qui écrivent et qui

voient leurs livres en librairie…
4/ Dans quel livre aimeriez-vous vivre ?
Bonne question… Peut-être « l’île du Docteur Moreau », d’H.G.Wells. Un monde angoissant, stressant et plein de mystères.

Le retour dans notre monde me donnerait une vision probablement plus rose que celle que j’en ai.

5/ « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » (Lamartine).

Existe-t-il une personne, une chose, une réalité sans qui plus rien n’aurait raison d’être si elle n’était plus là ?
Tout n’est pas dépeuplé…Mais presque. Alors, oui, le plus important est pour moi la mémoire, le souvenir.

Le souvenir de certains qui sont physiquement partis, mais aussi le souvenir immédiat, celui que je partage avec ceux que j’aime.

6/  Quelques mots sur les projets à venir…
 J’ai pour l’heure, deux manuscrits sur le feu des pianos des éditeurs. J’espère juste que la recette plaira et qu’elle aboutira sur un plat d’exception.

Une histoire sur le cheminement de la drogue à travers le monde et du financement occulte de certaines choses…

Et une « suite » du thriller « Ils vont tous mourir ». Quelque chose de plus historique et de râpeux. Les deux sont achevés

Auteur : Raphaël Grangier

Titre : Ils vont tous mourir

Editeur : Caïrn

Justine